De toutes nos forces

De toutes nos forces 2013

Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves-là sont difficilement réalisables. Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir avec lui au triathlon « Ironman » de Nice: une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d’eux, c’est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d’aller au bout de cet incroyable exploit.

COMMENTAIRES

trop court, j'aurai aimé suivre le duo plus longtemps durant la course.

Une des scènes du film m'a bizarrement foutu de gros frissons, c'était pas la scène en elle-même mais la musique. J'ai réfléchi, cherché dans mon cerveau... Mysterious Skin!
La B.O du générique! Juste magique.

j'avais vaguement entendu parler......bof, tout est basé sur la course....j'attendais bcp mieux

Regardable, mais y a bcp mieux dans le genre...

Du rire aux larmes, des montagnes à la mer, du léger au dramatique, porté par Gamblin et Héraud au top, ce film sublime nous emporte, nous soulève, nous éblouit. Un sujet délicat traité sans faire de chichi, sans s'apitoyer, avec ce qu'il faut d'humour. Et une histoire forte, captivante, inspirée de l'histoire de Dick Hoyt et son fils, Rick, qui ont participé à plus de 1000 épreuves sportives ensemble depuis les années 70.
Le cinéma français nous livre ce qu'il a de mieux. Et ça fait plaisir :-)

Un film qui retrace parfaitement la véritable histoire. Une réalisation dans toute sa splendeur qui nous fait partager des émotions du début jusqu'à la fin. C'est une vraie splendeur, bravo !

belle histoire !!!

Film qui va à l'essentiel, pas de temps mort, manque un peu de profondeur. 2 étoiles et demie.

Un beau film, sur le courage et la détermination, et surtout la force et le courage de dépasser ses propres limites et surtout ne faire aucun cas de la différence que des situations de la vie vous font voir et elles ne sont sûrement pas toutes roses. Bravo pour cette belle interprétation et la marque du courage ainsi démontrée, face à l'indifférence et l’adversité. Ma note est de 3/5

Super réussi. Sans voyeurisme ni complaisance, Nils TAVERNIER évite les travers piégeux d'un sujet délicat. Prépondérance de l'émotion évidement, des dialogues quasi laconiques bien équilibrés par de belles images et une bande son choisie. GAMBLIN toujours génial et belle performance du jeune HERAULT. Bien qu'un peu amaigrie, sans doute touchée par sa séparation... Alexandra reste canon.

Avant d'être un bon film c'est surtout une superbe histoire de force et de courage avec la très belle mais compliquée relation entre un père et son fils. Bien sur tout n'est pas parfait dans le sens où c'est prévisible, qu'il y a une mise en scène assez classique et que certains éléments ne sont pas suffisamment exploités comme la préparation et tout ce qu'il y a autour pour préparer une course comme celle-là mais les sentiments sont là et l'histoire est tellement forte qu'on oublie tout le reste pour autant le film ne tombe jamais le pathos de toute manière l'histoire est suffisamment touchante pour ne pas en faire trop en plus Jacques Gamblin et Fabien Héraud sont vraiment excellents. 3/5

De toutes nos forces de Nils Tavernier avec J.Gamblin et A.Lamy
Humanité !!!

Ouh... j'en perds mes mots tellement ce film est beau. J'ai trouvé le
jeu de Fabien Héraud d'une justesse incroyable pour son premier film en
tant qu'acteur principal. Même si l'on connaît le dénouement de
l'histoire on assiste avec émotion à ce film qui réhabilite le statut
des personnes handicapées qui ne sont pas assez intégrés dans une
société très idéaliste. Foncez-y !
Résultat = 9,5/10

Bon bah je l'ai vu et personnellement je trouve qu'on est franchement dans le pathos.
Beaucoup trop larmoyant à mon goût.
Et beaucoup trop court pour raconter une histoire aussi forte.
Invraisemblance totale de l'histoire : une course comme une Iron Man, ça ne se prépare pas en 8 mois... C'est juste im-po-ssi-ble. Alors oui, on veut nous faire comprendre que le personnage de Gamblin est un ancien sportif etc etc mais ça ne change rien... C'est du domaine de la rêverie totale de préparer une Iron Man en seulement 8 mois. Encore plus quand il doit se préparer avec un enfant handicapé en plus, qui rajoute une énorme difficulté. Et comme ils le rappellent en plus dans le film, les américains qui ont réellement faits ça ont mis près de 15 ans à s'entraîner durement pour y arriver.

Ceci dit, tout n'est pas à jeter. Les paysages sont beaux, la BO vraiment sublime, il est toujours agréable de voir Gamblin sur grand écran et certaines scènes sont plutôt poignantes. Mais dans l'ensemble c'est beaucoup trop larmoyant... C'est vouloir tirer les larmes du spectateurs à tout prix en racontant une histoire qui est de toute façon sur à 100% d'émouvoir les gens.
Un film à voir un soir à la télé à la limite.
Mais beaucoup de gens trouvait que le film évitait le pathos... Euh franchement, il est souvent en plein dedans. Il manque un gros quelque chose pour que ce soit vraiment un bon film.

mille polémiques en fait j'aime beaucoup l'ado Fabien, et aussi l'interprétation d' Alexandra Lamy. allez y on ne s'ennuie pas et pleine empathie avec une idée motivante et ne vouloir que ça. gagner...

Bon, c'est pas tout à fait mon genre de film, du moins pas le genre de film que je vais habituellement voir au cinéma, les drames français ont tendance à me hérisser le poil dernièrement, avec leur pathos, leur manque cruel de recul sur leur sujet - me souviens de Welcome, ou de Je vais bien, ne t'en fais pas, les deux du même réalisateur d'ailleurs, où le spectateur se doit de pleurer toutes les quatre minutes. Lourd.
Bref, finalement j'y vais, avec mon paternel, et faute d'une programmation en VO au Pathé Liberté de Toulon, direction donc vers le seul film hexagonal qui me paraissait potable. Après une heure trente de film, j'avoue avoir passé un bon moment.
Bon, c'est pas folichon niveau mise en scène, écriture, montage, nous ne sommes pas loin du téléfilm de France 3. Mais, mais, je dis bien mais, les comédiens sont présents, et le sujet traité habilement, sans fioritures, ni le pathos que je craignais. Une histoire simple, un récit initiatique (celui du père), qui apprendra à voir son fils autrement, non plus comme un handicapé, mais comme un athlète dans l'âme. Ils réapprendront à se voir, à se regarder, à se parler, à se toucher. La photographie rend service à cette grande épreuve sportive, avec de très belles plongées sur la plage de Nice et ses milliers d'ironmen plongeant dans la mer - les plans sont presque hypnotiques, comme un ban de poissons se faufilant entre les bouées à la surface de la Méditerranée. Le handicap est traité avec distance, avec humour, sans jamais verser dans la larme facile, donc pas de "oh, il est handicapé, c'est triste", non, le handicap ici est un accessoire au récit, sa thématique sera finalement plus personnelle, celle du dépassement de soi-même, que ce soit physique ou le regard qu'on peut porter sur son enfant. En somme, j'ai bien aimé ce petit film, j'apprécie ses comédiens et son histoire. Que demande le peuple ?

D'abord,il ne faut pas écouter la rumeur qui soutient que ce film est larmoyant d'un bout à l'autre. C'est totalement faux. Bien sur, il faudrait avoir un coeur de pierre pour ne pas être ému au cours de certaines scènes, mais le réalisateur ne cédant pas à la facilité respecte la sensibilité du spectateur.
Quant au film lui-même, je partage entièrement l'avis de Pensador. Le scénario est original avec des dialogues qui sonnent juste et des comédiens bien dirigés. Parmi eux, le personnage de Julien qui crève l'écran et qui est joué par Fabien Héraud. Ce garçon est actuellement scolarisé en 1ere sciences et technologies du management et de la gestion dans un lycée à Nantes. Pour participer au film, tout a commencé comme une plaisanterie. " C'est mon kiné qui m'a parlé du casting. J'ai répondu à l'annonce pour rigoler, sans même le dire à mes parents. Je n'avais rien à perdre " .
On connait la suite. Sur les 200 candidats auditionnés par Nils Tavernier lui-même au lycée, un seul a été retenu !
Je préfère ne pas raconter ici l'histoire du film afin de laisser les spectateurs la découvrir eux-mêmes. Les parents de Julien sont joués par deux excellents comédiens : Alèxandra Lamy et Jacques Gamblin.
Enfin, un bravo spécial à Nils Tavernier qui signe ici ce petit bijou sans dépasser le format des 1h 30.
A voir absolument. 3,5 / 5

essai

essai

Essai de connexion

Je trouve que le film est très bien fait, d'une pudeur et d'une retenue que j'apprécie finalement. Il n'en fait pas trop sur le sentiment handicape. Le Handicap du garçon devient secondaire, c'est pour ça que j'ai aimé le voir.

je pense comme toi mon vince surtout ce regard entre spectateurs a la fin du film,
beaucoup de pudeur et de retenue, mais le film est merveilleux.

Un bijou magnifique, non seulement par l'émotion spontanée dégagée, mais surtout par le jeu fantastique du trio. Et le final provoqua dans la salle un phénomène que j'ai rarement vu : un échange d'émotions par le regard entre les spectateurs. A ne point rater...

touchant comme film mais je me pose une question? le fils a cause de son handicap est plus passif qu'autre chse n'est il pas plutot un boulet pour son père? il n'y a pas vraiment de partage de l'effort! je trouve, ceci mis a part c'est un trés beau film!

De l'émotion, il y en a et c'est assumé par le réalisateur. Elle passe bien d'ailleurs et entraine le scpectateur dans une histoire pleine de sensibilité. La larme à l'oeil, on plonge dans cette histoire pour y retrouver la sienne. Pour celà, faut-il être père ou sportif ? Pas forcément, mais à l'évidence, Relation avec son père, des pères avec leurs enfants et du couple et du rôle joué parfois par les enfants dans le couple. Et ceux qui pratiquent ou ont pratiqué un sport seront encore plus " touchés " par ce moment passé en compagnie de ces deux grands sportifs dont un, handicapé, s'il n'en a pas le physique, en a la motivation. Et celle-ci leur permet de réussir leur défi pour donner à leur relation une toute nouvelle ampleur.

dom

plein d'émotions et réussi.
Alexandra Lamy est excellente et joue une mère poule crédible et c'est clair, la tentative des personnes handicapées pour échapper à l'étouffement de la famille et des mères, c'est un peu de ça. Des moments font clichés seulement vous serez emplis de frissons rien que de les voir sur l'écran, eux aussi ont dû donner beaucoup et jusqu'au bout d'eux mêmes.
ça parle du sport et de l'envie de finir, de vaincre, de ne pas lâcher, de se donner des défis....en espérant qu'il fera un tabac.
les décors sont magnifiques, ensuite, inspiré, vrai, inventé et autre, chapeau au jeune qui a été filmé et les acteurs jouent sans surjouer. une bouffée d'espoir.

quand on ressort de la projection de DE TOUTES NOS FORCES,
inévitablement ému, on apprécie avant tout la très grande justesse de
ton dont a fait preuve le metteur en scène, et l’intelligence avec
laquelle il a raconté ici cette histoire. La suite ... http://gowith-theblog.com/f...

Les gens comparent ce film à Intouchables c'est ridicule d'être aussi niais ! Moralement c'est magnifique, l’acteur est "réellement handicapé" ce qui ajoute à l'émotion et au courage de cet acteur. Parfois un peu mou. Cessez de comparer ce qui n'est pas comparable c'est d'un CHIANT !!!!!!! 3/5

Loading...